Le diagnostic
Est-ce que je présente des signes de maladie parodontale?

Une gencive rougeâtre ou œdémateuse (gonflée), des saignements ou une mauvaise haleine peuvent être des signes de maladie parodontale. Sans traitement elle peut mener vers des problèmes de mastication ou provoquer la perte des dents.


Faites le test vous-même! Les signes suivants peuvent indiquer la présence éventuelle d'une parodontite:

- Vos gencives saignent-elles lors du brossage? de stimulation mécanique ou en mangeant des aliments durs?
- Vos gencives vous paraissent-elles enflées ou sensibles? Vos dents se "déchaussent-elles"?
- Avez-vous déjà remarqué un écoulement de pus sortant de l'interstice entre la gencive et la dent?
- Vos dents ont-elles changé de place ? Avez-vous l'impression que l'engrenage entre vos dents du haut et du bas a changé? Est-ce que des espaces qui n'étaient pas présents autrefois sont apparus entre vos dents?
Qu'est-ce un examen parodontal?

Dans une situation saine, un instrument d'examen gingival droit, à bout arrondi ne pénétrera que 2 à 3 mm en profondeur dans I'interstice entre la dent et la gencive.

En cas de parodontite, par contre, I'instrument pourra pénétrer beaucoup plus loin le long de la dent sans trouver une grande résistance.

Cet examen est appelé un sondage parodontal ou mesure de poche. Il permet d'établir un diagnostic parodontal. La perte de tissus parodontaux peut aussi être observée à l'aide de radiographies dentaires.

Un examen plus approfondi sera proposé seulement si ce premier examen montre des problèmes parodontaux.

- Souffrez-vous souvent de mauvaise haleine?

Si vous répondez oui à une ou plusieurs questions, dites-le à votre médecin-dentiste. Un examen approfondi pourra déterminer si vous avez besoin d'un traitement parodontal.
Prévention et traitement
Comment peut-on prévenir les parodontites?

Sans plaque, pas d'inflammation gingivale. Sans inflammation gingivale, pas de parodontite. Une bonne hygiène buccale et l'élimination régulière des dépôts calcifiés (tartre) par le médecin-dentiste ou l'hygiéniste dentaire constituent la meilleure protection contre les parodontites.


Comment peut-on traiter les parodontites?

La présence permanente de bactéries est nécessaire pour la subsistance de l'inflammation et la progression de la perte des tissus de soutien des dents. Pour qu'une parodontite guérisse, tous les dépôts bactériens doivent être éliminés des dents malades. Pour que ces dépôts bactériens ne se reforment pas, le patient doit apprendre à garder ses dents parfaitement propres. Les difficultés se rencontrent principalement au niveau des espaces interdentaires et sur les surfaces linguales des dents. Pour ces surfaces, des moyens accessoires sont à disposition, par exemple les brossettes interdentaires, les bâtonnets interdentaires ou le fil dentaire. Ces accessoires seront choisis en fonction des situations individuelles et leur emploi correct expliqué.


Tant qu'une parodontite n'est pas trop avancée, le traitement consiste essentiellement à éliminer complètement les dépôts bactériens sur les surfaces dentaires. Ce procédé prend du temps et peut être effectué par le médecin-dentiste ou l'hygiéniste dentaire. Ce travail est d'autant plus difficile que les poches sont plus profondes. Pour les parodontites plus sévères, le médecin-dentiste peut choisir une approche chirurgicale, qui permet I'élimination des dépôts bactériens au fond des poches.


Comment se déroule un traitement parodontal?


1. Le médecin-dentiste ou l'hygiéniste dentaire éliminent tous les obstacles qui empêchent une hygiène buccale optimale. Il s'agit principalement des dépôts de tartre, ainsi que des couronnes débordantes ou les bords d'obturations irritantes. Le patient apprend les techniques d'hygiène adaptées à sa situation parodontale. Ainsi, il peut lutter efficacement contre une nouvelle formation de dépôts bactériens sur ses surfaces dentaires.
2. Le médecin-dentiste ou l'hygiéniste dentaire effectuent ensuite un nettoyage complet de toutes les surfaces dentaires (thérapie etiologique ou phase d'hygiène). Particulièrement important est le nettoyage et le lissage des surfaces radiculaires sous-gingivales, c'est-à-dire à l'intérieur des poches parodontales.

3. Nouvel examen (réévaluation). Après quelques mois, le résultat de la phase étiologique est évalué. Le médecin-dentiste attend une nette diminution de l'inflammation gingivale, ainsi qu'une rétraction des gencives. Par la contraction des tissus, une sonde parodontale devrait pénétrer moins profondément entre la gencive et la dent qu'avant le traitement. Dans le meilleur des cas, il n'y a plus de signes d'inflammation visibles et la profondeur de sondage ne dépasse pas 3 millimètres. Dans ce cas, le traitement est terminé.


3. Interventions parodontales

Il arrive dans les cas sévères, que l'élimination de l'inflammation gingivale, par la thérapie étiologique seule, ne puisse pas être obtenue. Autour des dents avec des poches profondes, il est très difficile de nettoyer et de lisser complètement toutes les
surfaces des racines. Dans ce cas, le médecin-dentiste doit envisager une approche chirurgicale, qui permet une élimination des dépôts bactériens au fond des poches.


Comment éviter les récidives?
Dans tous les cas, le succès à long terme ne peut être obtenu que si le patient, par un nettoyage consciencieux quotidien, empêche la formation de nouveaux dépôts bactériens. Pour un succès à long terme, il est également important, par des contrôles réguliers, appelés recalls, que d'éventuelles récidives puissent être détectées et retraitées à temps. La fréquence de ces séances est généralement de 3 à 6 mois, dépendant de la compliance du patient et de la qualité de son hygiène buccale.







Pour plus d'informations: http://www.parodontologie.ch
parodontite
prévention et traitement
parodontite
diagnostic
accueil
parodontologie
implantologie
exemples cliniques
hygiène
j'ai mal, que faire?
liens
accueil
parodontologie
implantologie
exemples cliniques
hygiène
j'ai mal, que faire?
liens