Un implant qu'est-ce?
Couronne supportée par un implant: fabriquée au laboratoire de prothèse dentaire à partir d'une empreinte. Elle peut être soit vissée sur le pilier de l'implant, soit scellée. En général, l'os se reconstitue autour de l'implant pendant une période pouvant durer de quelques semaines à quelques mois à l'issue de laquelle la couronne peut être mise en place.
Pilier de l'implant: élément de liaison entre l'implant et la couronne, vissé sur l'implant lors d'une petite intervention à l'issue de la période de cicatrisation.
Col de l'implant: la partie de l'implant émergeant dans la cavité buccale à travers les parties molles.
Corps de l'implant (en forme de vis): partie de l'implant ancrée dans l'os.
Un implant se présente le plus souvent sous forme d’une vis, en général en titane, qu’une intervention chirurgicale permet d’insérer dans l’os maxillaire où elle remplace la racine de la dent manquante. Une prothèse dentaire est ensuite fixée sur ce pilier artificiel. La technique des implants permet de remplacer une dent isolée, de combler un espace vide entre des dents (deux dents ou plus), de compléter une arcade dentaire raccourcie, de réaliser une prothèse dans une mâchoire complètement édentée.
Lorsqu’il s’agit de remplacer une seule dent, la solution de l’implant présente l’avantage de ne pas avoir à meuler les dents saines voisines, ce qui améliore considérablement le pronostic à long terme pour ces dents.

Les bridges fixes ou prothèses partielles ancrées sur des implants garantissent en général une meilleure fonction masticatoire. Les patients se sentent en outre plus en sécurité car une prothèse dentaire de ce type leur confère en général une impression d’avoir des dents naturelles.


Les matériaux

Les implants sont en général fabriqués en titane pur. Celui-ci est actuellement considéré comme le matériau le mieux adapté pour les implants, du fait qu’il ne déclenche aucune réaction allergique de l’organisme et qu’il possède une solidité élevée. A la différence d'autres matériaux, le titane se lie directement à l’os, ce qui, dans des conditions normales et en l’absence d’infection, assure un niveau élevé de fiabilité. La biocompatibilité des vis en titane peut de plus être augmentée par des structures de surface spécifiques.
Prothèses dentaires
Remplacement d’une dent isolée

Le traitement habituel pour combler un vide entre deux dents est le bridge.

Les dents voisines, qu’elles soient parfaitement saines ou déjà couronnées, doivent alors être meulées pour pouvoir servir de "piliers de bridge".

Un bridge conventionnel remplace seulement la couronne de la dent manquante, pas sa racine.

Avec un implant et une couronne artificielle fixée sur celui-ci, les dents voisines saines sont préservées et la dégradation osseuse de la mâchoire est en grande partie évitée.
Remplacement d’un groupe de dents

Si une dentition présente des espaces édentés plus ou moins importants, la situation de départ est plus difficile et la planification du traitement doit prendre en compte l’ensemble des données.

Le remplacement de plusieurs dents situées les unes à côté des autres s’effectue en principe simultanément, comme pour la pose de plusieurs implants individuels consécutifs.

Le cas échéant, on relie les différentes couronnes entre elles pour répartir plus uniformément les contraintes.

Et dans certains cas, il n'est pas nécessaire de poser un implant pour chaque dent perdue, notamment dans les régions esthétiquement sensibles.
Situation en extension

On parle de situation en extension lorsqu’il manque plusieurs molaires.

Dans ce cas, une solution recourant à des implants peut constituer une alternative à une prothèse partielle amovible.

Des couronnes isolées ou un bridge sont fixés sur des implants qui font ainsi office de racines artificielles, ce qui permet de renoncer à une plaque palatine ou à une barre linguale, source de gêne.
Bridge fixe

S’il manque beaucoup de dents ou toutes les dents dans la mâchoire inférieure ou supérieure, une solution à base d’implants est également possible, avec un bridge fixe.

Les bridges fixes ont pour avantage de donner l’impression d’avoir des dents naturelles.

Cependant, on ne peut y avoir recours que si l'os maxillaire est en bon état.

Plusieurs implants sont posés, sur lesquels sont fixés les bridges.
Prothèse dentaire amovible

S’il manque toutes les dents dans la mâchoire inférieure ou supérieure, une solution à base d’implants est également possible, soit avec un bridge fixe, soit avec une prothèse amovible.

Une prothèse amovible est envisagée lorsque l’os maxillaire est déjà en assez mauvais état et qu’une reconstruction osseuse est impossible ou n'est pas souhaitable. Pour une prothèse fixe présentant de bonnes qualités fonctionnelles et esthétiques, il faut en général disposer de 6 à 8 piliers dans la mâchoire supérieure et de 4 à 6 dans la mâchoire inférieure.

La solution avec implants est nettement plus stable qu’une prothèse traditionnelle et garantit une meilleure fonction masticatoire. Afin de pouvoir retirer la prothèse dentaire pour la nettoyer, elle est fixée sur les implants au moyen de barrettes ou de boutons-pressions. Elle peut également être vissée; dans ces cas, seul le dentiste peut la retirer.
Le traitement
La durée d’un traitement par implants

La durée d’un traitement par implants dépend du type et de l’étendue de la prothèse dentaire et de l’ampleur de l’intervention chirurgicale. En général, on compte 3 à 9 mois. Si l’os maxillaire doit encore être reconstruit avant l’implantation proprement dite, ou si une greffe de muqueuses est nécessaire, le traitement peut durer plus d’un an.

Un calendrier de traitement typique, sans reconstruction osseuse, se présente à peu près comme suit:

Examen préliminaire, entretien, traitement préalable, planification: 1 à 8 semaines
Opération, retrait des fils au bout de 7 à 10 jours: 1 à 2 semaines
Cicatrisation, en fonction de la qualité osseuse: 6 à 12 semaines
Dégagement du sommet de l’implant après cicatrisation, prise de l’empreinte pour la fabrication des modèles de travail: 2 à 3 semaines
Réalisation de la prothèse dentaire: 1 à 8 semaines
Les frais d’un traitement par implants

Les coûts d’un traitement par implants dépendent du volume de travail nécessaire et peuvent varier fortement en fonction de la complexité du cas à traiter. Le prix du matériel pour un implant oscille en général entre 300 et 500 francs, les frais de l’intervention chirurgicale pour la mise en place d’un implant se situent autour de 800 à 1000 francs, auxquels il faut ajouter les coûts pour la planification, les maquettes, les radiographies, les prothèses provisoires, la reconstruction définitive et les honoraires du laboratoire dentaire. Pour un implant simple avec couronne et sans reconstruction osseuse, il faut compter des coûts de l’ordre de 3 000 à 4 500 francs. Il est important de faire réaliser une estimation individuelle des coûts par son médecin dentiste avant le début du traitement.


Suivi et soins professionnels après la pose d’un implant


Un suivi professionnel continu assuré par le dentiste et une hygiéniste dentaire, ainsi qu’une bonne hygiène bucco-dentaire personnelle du patient, sont des conditions importantes pour la réussite à long terme d’une thérapie par implants.
La durée de vie des implants

La durée de vie des implants n’a rien à voir avec la solidité du matériau – celui-ci ne s’use absolument pas – mais fait référence à la durée d’implantation dans l’os maxillaire. En principe, la durabilité d’un implant dépend de l’état de conservation de l'os maxillaire.


Conditions préalables à un traitement par implant(s)


L’évaluation précise de la situation individuelle d’un patient est indispensable lorsqu'il s'agit de se prononcer pour ou contre une thérapie par implants. Les facteurs suivants sont les conditions générales de la réussite d’un traitement par implants:

Bon état général
Os maxillaire de bonne qualité et offrant suffisamment de substance
Disposition du patient à pratiquer une hygiène buccale irréprochable
Contre-indications / facteurs de risques

Il existe une série de facteurs de risques (médicaux, parodontaux, dentaires et / ou fonctionnels) susceptibles de compromettre la réussite d'un traitement par implants. Ils doivent être recherchés et évalués avant le début du traitement; en fonction du degré de gravité, on peut être amené à renoncer à une implantation.


Le moment de l'implantation

Après la perte ou l’extraction d’une dent, il est possible d’attendre plus ou moins longtemps avant la pose d’un implant:

Implantation immédiate: elle s’effectue directement après la perte d’une dent. Elle ne peut se faire que si l’alvéole (la cavité osseuse vide) ne présente aucune inflammation. Elle peut aller de pair avec un risque d’insuccès plus important.

Implantation précoce: elle s’effectue 4 à 8 semaines après l’extraction de la dent. La cicatrisation des tissus mous est en grande partie terminée.


Implantation 3 à 4 mois après l’extraction: les tissus mous ont cicatrisé, l’os commence à le faire

Implantation tardive: elle s’effectue au bout de six mois ou plus dans un os entièrement cicatrisé


Le moment de la mise en charge

Afin que l’os puisse cicatriser sans aucun problème, la couronne n'est pas fixée sur l'implant pendant la période de cicatrisation. Cette phase dure en moyenne de plusieurs semaines à trois mois pour la mâchoire inférieure et quelquefois plus pour la mâchoire supérieure.



Pour plus d'informations: http://www.fondationimplants.ch/index.html
prothèses
traitement
implants
traitement
implants
prothèses
accueil
parodontologie
implantologie
exemples cliniques
hygiène
j'ai mal, que faire?
liens
accueil
parodontologie
implantologie
exemples cliniques
hygiène
j'ai mal, que faire?
liens
accueil
parodontologie
implantologie
exemples cliniques
hygiène
j'ai mal, que faire?
liens